Aller au contenu. | Aller à la navigation

DEFINITION
Sections
Vous êtes ici : Accueil mini-sites bastogne-commune-equitable DEFINITION

DEFINITION

Commerce Équitable : partenariat commercial, fondé sur le dialogue, la transparence et le respect, dont l’objectif est de parvenir à une plus grande équité dans le commerce mondial. Il contribue au développement durable en offrant de meilleures conditions commerciales et en garantissant les droits des producteurs et des travailleurs marginalisés, tout particulièrement au Sud.

Commerce durable : on parle de commerce durable lorsque les échanges commerciaux de biens et de services génèrent des bénéfices sociaux, économiques et environnementaux en conformité avec les principes fondamentaux du développement durable : création de valeur économique ; réduction de la pauvreté et des inégalités ; préservation et le remploi des ressources environnementales. L’accent est mis non seulement sur les conditions décentes de travail, mais aussi, sur la protection des travailleurs, et sur le fait que ces échanges commerciaux s’effectuent avec une réelle prise en compte des ressources environnementales et un souci de préservation et de régénération des matières premières.

Commerce éthique : logiquement indissociable du commerce équitable, le commerce éthique revendique le respect des droits de l’homme sous toutes ses formes, notamment par le respect des normes internationales prescrites par l’Organisation Internationale du Travail. Mais ses revendications concernent également la protection de l’environnement. Il incite à la création de codes de conduite entre producteurs, distributeurs et consommateurs, par rapport à un axe Nord-Sud. Sont alors considérés comme « pays du Nord » les pays dont l’industrialisation est achevée et comme « pays du Sud » ceux qui sont en développement ou en transition.

Circuit-court : mode de commercialisation de produits agricoles et horticoles, qu’ils soient bruts ou transformés, dans lequel au maximum un intermédiaire intervient entre le producteur et le consommateur. On parle donc de circuit court lorsque le producteur vend ses produits : directement à la ferme, en complétant éventuellement sa gamme avec des produits d’autres agriculteurs ; sur les marchés ; à un groupe d’achats communs ; par l’intermédiaire d’un système de dépôts de paniers ; par le biais d’une coopérative ou en association avec d’autres producteurs ; dans les magasins de proximité ; à des restaurants ; à des collectivités (hôpitaux, maisons de soins et de repos, écoles, cantines d’entreprises, etc.)

Agriculture biologique : système agricole visant à produire des aliments sains et du textile. Sains du point de vue écologique mais également viable sur le plan social et économique. Elle exclut l’utilisation des engrais synthétiques, de pesticides, régulateurs de croissance, additifs alimentaires pour animaux et les organismes génétiquement modifiés.
 

LES LABELS DE GARANTIE

Commerce équitable
MAX HAVELAAR, ECOCERT, FAIRWILD, STEP FAIR TRADE CARPETS, LABEL DES PETITS PRODUCTEURS, FAIR FOR LIFE, ORGANISATION MONDIALE DU COMMERCE ÉQUITABLE (WFTO).

Commerce durable
FOREST STEWARDSHIP COUNCIL (FSC), UTZ CERTIFIED, TABLE RONDE SUR LA PRODUCTION DURABLE D’HUILE DE PALME (RSPO), BUSINESS SOCIAL COMPLIANCE INITIATIVE (BSCI), MARINE STEWARD COUNCIL (MSC), CODE COMMUN POUR LA COMMUNAUTE DU CAFE (4C) ASSOCIATION, CODE DE CONDUITE D’ETHICAL TRADING INITIATIVE, GOODWEAVE, FAIR LABOR ASSOCIATION, FAIR WEAR FOUNDATION, SA8000, PROGRAMME FOR THE ENDORSEMENT OF FOREST CERTIFICATION SCHEMES (PEFC), FOREST GARDEN PRODUCTS ET RAINFOREST ALLIANCE.

Agriculture biologique
NATURLAND FAIR, ETHICAL BIOTRADE, L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE, L’ECOLABEL EUROPEEN ET BIOGARANTIE.
 

Actions sur le document